L’origine de la fête chrétienne de Pâques

La fête chrétienne de Pâques est la fête la plus importante dans toutes les religions chrétiennes et elle commémore la résurrection de Jésus-Christ, trois jours après sa crucifixion le Vendredi saint, marquant la fin du jeûne du Carême. Pâques est le jour le plus saint du calendrier chrétien, suivi par Noël, et est reconnu comme jour férié par la plupart des pays de tradition chrétienne, à l’exception notable des États-Unis où Pâques est célébrée seulement le dimanche de Pâques (et non pas aussi le lundi de Pâques). Pâques est fondée en partie sur la fête juive Pessah (en français la Pâque), qui commémore l’Exode, car c’est lors de cette fête que Jésus est censé avoir ressuscité.

Date de la fête chrétienne de Pâques 2020 – Calendrier
Pâques fait partie de ces fêtes mobiles – comme l’ascension et la pentecôte – dont la date change chaque année. Elle est célébrée le premier dimanche après la pleine lune qui arrive le jour de l’équinoxe du printemps ou les jours suivants. Au plus tôt, elle arrive le 22 mars et au plus tard, le 25 avril. Elle s’étale sur une période de 35 jours. Le mathématicien allemand Carl Friedrich Gauss (1777-1855) a imaginé une formule permettant de trouver la date à laquelle est célébrée la fête de Pâques pour une année donnée. En 2020 la date de la Fête de Pâques est le 12 avril.  
Les noms de Pâques
Certaines langues germaniques nomment cette fête d’après la déesse Eostre : Allemand Ostern Anglais Easter

Mais dans la plupart des pays à dominante chrétienne, les noms de Pâques sont issus de l’hébreu pessah (Pâque) :
Allemand Sub-rhénan Paisken
Danois Paaske
Écossais Pask
Espagnol Pascua
Grec pasxa
Irlandais Cáisc
Italien Pasqua
Latin Pascha ou Festa Paschalia
Néerlandais Pasen
Roumain Pasti
Suédois Påsk
Portugais Páscoa          
    Pâques fête païenne
A l’origine, la pâque est une fête païenne très ancienne, née chez les Hébreux. Elle marque le début du printemps et coïncide avec la première pleine Lune après l’équinoxe. Une légende qui nous vient de la Grèce antique raconte que Perséphone, fille de la déesse de la terre, entrée aux enfers ne pouvait plus en repartir. Sa mère bouleversée et désespérée décida de semer la désolation sur terre jusqu’au retour de sa fille. Finalement un accord fut trouvé entre le dieu des enfers et la déesse de la terre. Perséphone devrait partager son temps entre la terre et ses entrailles. Les mois d’hiver symbolise la tristesse et la désolation de la terre devant cette absence et le printemps symbolise le retour de la fille aimée et donc de la vie sur terre.
La Pâque juive
La Pâque est l’une des fêtes les plus importante de la religion juive, elle célèbre la fuite d’Égypte et la sortie de l’esclavage, selon le livre de l’ Exode, dans la Bible. Le mot vient de l’hébreu Pesah ou Pessah qui signifie passage.Au moment de s’enfuir d’Égypte, sous la conduite de Moïse, les hébreux se contentèrent de pain sans levain pour ne pas perdre de temps. Depuis lors, chaque année, la Pâque est l’occasion pour les israélites de commémorer cet événement. La Pâque juive s’écrit au singulier sans la lettre s
La Pâque juive se fête à la même époque que la fête chrétienne de Pâques, au début du printemps, mais à une date différente. La Pâque juive a lieu dans le premier mois de l’année et dure 8 jours, du 15 au 22 Nissan. Ce mois chevauche mars et avril. Le calendrier juif est lunaire et le mois commence avec la nouvelle lune.
Pâques chez les grecs
S’il y a une fête importante pour les grecs orthodoxes c’est bien celle de Pâques (à la différence des catholiques qui considèrent également Noël comme une grande fête, sans pour autant concurrencer avec Pâques). Pâques est célébré avec beaucoup de faste et donne lieu à des événements publics de grandes ampleurs destinés à préparer la Résurrection du Christ : ou processions sont à l’honneur. Parmi les plus spectaculaires processions, notons celle d’Athènes et de Corfou et la rencontre de 4 Épitaphes à Kifissia et à Mykonos. La semaine de Pâques commence vraiment le lundi et il s’agit d’une vraie semaine de jeûne. Le dimanche de Pâques, tous les interdits du Carême sont levés, cette journée se transforme donc en un grand festin de nourriture, avec l’agneau pascal, pain, retsina, bière, koulourakia (petits biscuits de Pâques), oeufs peints en rouge, tzatziki, féta, etc, afin de célébrer et la résurrection et la fin du jeûne.
Pâques en Allemagne
En Allemagne, dans la plupart des Land (états allemands), le lundi de Pâques s’accompagne d’un autre jour férié : le « Karfreitag », sorte de vendredi saint. Pâques y est donc considéré comme une sorte de deuxième Noël et il n’est pas rare que les gens s’offrent des cadeaux entre eux à cette occasion. Autre particularité : les oeufs de Pâques sont apportés par des lapins. Il n’y a pas de cloches, très peu de poules mais beaucoup de lapins sous toutes les formes possibles et inimaginables.

Comme pour Noël, les Allemands décorent leur maison à l’approche de Pâques. Chocolats et diverses décorations souvent en forme de lapin ornent ainsi les boutiques et les appartements. On y fait aussi des bouquets de Pâques sur lesquels on accroche divers sujets et des oufs peints. Les arbres dans les jardins ont droit aussi à une parure multicolore avec l’arrivée du printemps, les oufs et lapins poussent partout!  
La coutume des oeufs de Paques
L’oeuf est un symbole universel du printemps représentant le renouveau de la vie.
Saviez-vous que : La coutume des oeufs colorés aurait pris naissance en Perse, 3000 ans avant Jésus-Christ. En Europe médiévale, il était interdit de manger des oeufs durant toute la période du carême, ce qui en faisait un aliment prisé au moment de faire la fête.  Au Moyen-Âge, les familles royales échangeaient des oeufs recouverts d’or.  En Grèce, on échange des oeufs colorés en rouge pour honorer le sang du Christ.  Les Slaves décorent leurs oeufs de motifs argent et or.  Les Russes orthodoxes ont pour tradition de faire bénir les oeufs à l’église et de les cuisiner pour leur déjeuner du dimanche de Pâques.  En Angleterre, en Hollande, ainsi qu’en France les enfants vont de maison en maison en quête d’oeufs de Pâques.  C’est en Ukraine et dans les pays de l’est que s’est développé l’art de la décoration des oeufs.  Les oeufs les plus célèbres et les plus précieux sont les oeufs créés par le réputé bijoutier russe Peter Carl Fabergé. En 1884, le tsar Alexandre III lui commanda un oeuf de Pâques.  L’oeuf en or émaillé de blanc contenait une poule miniature.  Il devint alors le fournisseur officiel de la Cour. Il réalisa quarante quatre oeufs pour le Tsar Alexandre III et son fils Nicolas II.
Les lapins de Pâques – une coutume très ancienne
L’origine du lapin de Pâques remonte à l’ère pré-chrétienne, alors que les lapins et leurs petits cousins, les lièvres représentaient la fertilité et le renouveau.
C’est en Allemagne qu’on associa pour la première fois le lapin de Pâques avec les oeufs de Pâques pour célébrer le printemps. Les enfants fabriquaient des nids de végétaux et les plaçaient dans les jardins croyant que durant la nuit de Pâques, le lapin remplirait les nids d’oeufs multicolores, d’où l’origine des paniers et des oeufs de Pâques. C’est aussi en Allemagne, au XIXe siècle, que sont nés les premiers lapins de Pâques comestibles. Ceux-ci n’étaient pas en chocolat, mais prenaient la forme de pâtisseries sucrées.
Des voeux de Pâques en langues étrangères
Allemand Frohe Ostern
Arabe Eid-Foss’h Mubarak
Chinois Fouai Hwo Gie Quai Le
Croate Sretun Uskrs
Grec Kalo Paska
Italien Buona Pasqua
Laotien Souk San Van Easter
Macédonien Sreken Veligden
Tchèque Vesele Vanoce